James Akré a été fonctionnaire pendant 25 ans au Département de nutrition de l'Organisation Mondiale de la Santé et à ce poste de nombreuses fois porte-parole de O.M.S. lors de congrès internationaux. James Akré est anglophone mais parle aussi très bien le français.

 

 

      James Akré est né aux États-Unis où il a vécu jusqu'à l'âge de 21 ans, il a passé quatre ans dans une ferme laitière de Pennsylvanie qui faisait partie de l'école secondaire où il était scolarisé. Sa carrière internationale a commencé comme conseiller pour des populations rurales en Turquie (1966) et au Cameroun (1968) dans de petits élevages d’animaux et des coopératives agricoles.

 

 

 

Après avoir obtenu sa maîtrise en développement économique et social (master’s degree in economic and social development,Université de Pittsburgh, 1972), James Akré a travaillé pendant plus de 30 ans avec diverses organisations internationales s’occupant en particulier du travail et des affaires sociales; d’appui technique et matériel pour l'agriculture, d'éducation et de santé publique dans des pays en voie de développement, de la santé publique et de la nutrition, en mettant particulièrement l'accent sur l'alimentation des nourrissons et enfants en bas âge.

 

 

Il est actuellement membre du Conseil d’administration international des Consultantes en Lactation IBLCE (International Board of Lactation Consultant Examiners).

 

 

Outre l'écriture, Jim apprécie la course, la voile, la photographie, et le chant d’œuvres chorales classiques et contemporaines comme membre du Genève Amateur Operatic Society.

Auteur de nombreux textes comme « L'alimentation du nourrisson: les bases physiologiques » ( Suisse 1990), James Akré a aussi participé à la rédaction et à la mise en application du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel, des Dix conditions pour le succès de l’allaitement maternel (base de l'Initiative Hôpital Ami des Bébés), de la Stratégie mondiale pour l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant…

 

 

Auteur du livre « The problem with Breastfeeding ; A personal refletion » (Hale Publishing, 2006, Le problème avec l'allaitement, une réflexion personnelle) qui n’est pas encore traduit en français. James Akré rédige actuellement les premiers chapitres d’un livre sur les contraintes socio-culturelles de la mise en oeuvre de la Stratégie mondiale pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant.

 

Son livre « The problem with Breastfeeding ; A personal refletion » :

 

« Quel est le problème avec l'allaitement? Est-il entre les mères et les bébés, la société et les grandes entreprises, ou autre chose? Qui gagne la guerre des « substituts du lait maternel » et de quel côté sont les gouvernements de toute façon? Quel est le rôle des médias, ici? » James Akré emprunte un chemin non-conventionnel vers une perspective nouvelle sur le lait maternel et l'allaitement. Il a conclu que: « Ce n'est pas vraiment les mères qui allaitent après tout . Le mantra " breast is best ", ("le sein est le meilleur") est totalement dépassé. Le principal obstacle à de plus en plus d'allaitement est la grande ignorance de la société. Les professionnels de la santé n'ont aucune excuse pour ne pas soutenir, systématiquement, l'allaitement. Nous avons besoin de replacer l’utilisation des " substituts du lait maternel "pour ce qu'ils sont à la base : une intervention nutritionnelle d'urgence. Nous pouvons redresser la situation, dans une génération, à condition de mettre en place ce qu’il faut ». James Akré  nous invite à devenir membre de l'International Breastfeeding Support collective (Voir son livre pour plus de détails! Ou venez à la conférence !)